CC Lac d’Aiguebelette

Quand l’écotourisme se mêle de sciences et d’éducation.

La Communauté de Communes du Lac d’Aiguebelette (CCLA) rassemble 10 Communes et près de 5700 habitants, sur les contreforts du massif de l’Épine, dernier chaînon jurassien avant le massif de la Chartreuse, plus au sud.
Très rural, son territoire est fortement polarisé par son lac, « perle d’émeraude enchâssée dans un écrin de montagne », comme se plaisent à le décrire les locaux, empruntant à l’écrivain Henri BORDEAUX.
Vue aérienne du Lac d'Aiguebelette (F)
Vue aérienne du Lac d’Aiguebelette (F)
Au carrefour de l’agriculture et du tourisme, la CC du Lac d’Aiguebelette est naturellement concernée par les questions d’alimentation et d’environnement.
En rejoignant le partenariat européen ERASMUS+ « Nourrir les Hommes en 2050 : les ressources aquatiques », elle a souhaité créer un observatoire du plancton des eaux douces du lac et renforcer l’intérêt pour ces habitants microscopiques.
Au long des deux années de ce projet, la CC du Lac d’Aiguebelette s’associe à des établissements scolaires de différents degrés basés en Bretagne, en Irlande, aux Pays-Bas et sur son propre territoire, pour partager des savoirs, des points de vue, des expériences.
L’objectif de ce brassage est bien celui de renforcer la dynamique locale qui conduit à aimer le lac tout en portant un nouveau regard sur son écosystème.
Si le plancton du lac est à la base de la chaîne alimentaire, il n’est pas question pour nous de le consommer car il est nécessaire à l’équilibre du lac. Le projet ERASMUS+ nous invite néanmoins à en apprendre davantage sur les algues et les micro-algues, et à explorer les perspectives qu’elles ouvrent en termes de nutrition.

The Community of the Communes of the Lake of Aiguebelette (CCLA) puts together 10 Communes and almost 5,700 inhabitants. It is located on the shoulder of the Épine mountain, which is the southest range of the Juras chain, close to the Chartreuse mass.
Its still rural territory is turned towards the lake, ‘an emerald pearl set in a mountains frame’, as locals like to describe it, after Henri BORDEAUX’s writings.

Aerial view of the Lake of Aiguebelette (F)

Aerial view of the Lake of Aiguebelette (F)

At the meeting of agriculture and tourism, CCLA is naturally concerned with food and environment issues.
By joining the european ERASMUS+ partnership ‘Feeding the population in 2050: aquatic resources’, it aimed to create a plankton observatory and to reinforce people interest in those microscopic inhabitants.
Along to the two year project, CCLA built links with various schools in Brittany, Ireland, the Netherlands and on its own territory, in order to share knowledge, points of view and experience.
The very goal of this mixing is to strengthen the local dynamics that lead to love the lake while bringing a new eye on its ecosystem.
Plakton is the first link of the food chain. Eating it as Humans is out of question though, since it is essential for the lake’s ecological balance. The ERASMUS+ project invites us to be curious of algae and micro-algae,and to explore news paths in terms of nutrition.