Ourlady's School Belmullet

Our Lady’s Belmullet – September 2018

September: A new year for Erasmus @ Our Ladys’

The Student’s perspective- by Nadine Neary (TY Student @ OLSS)

We found out about the Erasmus project when we returned to school in the month of September. Our principal, Ms. Moran informed us about this project and explained everything that it included and what would it take to enter this competition. We entered the competition by writing an essay based on a seaweed research project and we had to expalain our rationale for entering the Erasmus Project. This deadline for entry into the competition was the 15th of September. We were told 14 students were going to be chosen so this meant our essays had to be of the highest standard in order to be considered for Year 2 of the project.

The Erasmus partners are linked by the same priority: they are concerned and engaged in the subject of algae and plankton to feed the world in 2050. They first met in March 2017 to make real the project for pupils and local communities. In 2050, there will be about 10 milliards of people on earth and it is relevant to ask ourselves how to feed all of them from now. The ocean is full of resources as algae or sometimes unknown and invisible like plankton. Full of proteins and oligo elements they are interesting for food. We have to know how identify & observe because plankton is microscopic, we also must be able how to classify it, to compare the different sorts from the different areas in the partnership, from Warden sea, North Ireland sea, Atlantic sea. Then we have to select the best algae and plankton for food, those which bring benefit to health; in order to integrate it to day by day use, thanks to chefs or cooks. Pupils and students from different ages and even adults will learn new ways of feeding and find out the marine ecosystem. They will understand how it’s important to protect it, because it’s fragile. It’s necessary for people to become conscious of that, to preserve resources, develop uses of plankton and algae, and be aware of the links to the ocean.

The previous Transition Years in our school had taken part in this Erasmus project and had told us all about it. They travelled to France last year and then the French students came to Ireland. When they told us it was a such a good experience and very enjoyable we were very eager to enter. We were very interested in the idea of travelling abroad and we were very excited as we were told we would be travelling to the Netherlands and none of us had ever been there before.

The chosen 14 students had to complete a student profile based on ourselves and write about our interests and hobbies including school, family, age and where we see ourselves in the future. We had to have these completed by the 5th of October.

During our investigations this year we hope to develop the recipes that were produced by last year’s Transition Year students and we also hope to explore other possible uses of seaweed.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Septembre

 

Nous avons appris pour le projet Erasmus lorsque nous sommes retournés à l’école au mois de septembre. Notre principale Mme Moran nous a informé de ce projet et nous a expliqué tout ce que ce projet impliquait et tout ce qui serait nécessaire pour entrer dans la compétition. Nous sommes entrés dans la compétition en écrivant une rédaction basée sur un projet de recherche sur les algues et dans laquelle nous avons expliqué pourquoi nous aimerions participer à la compétition. La rédaction devait être rendue pour le 15 septembre. On nous a dit que 14 élèves allaient être choisis pour participer ; cela signifiait donc que nos rédactions devaient être à la hauteur de notre meilleur potentiel.

 

Les partenaires Erasmus partagent la même priorité : ils se soucient et s’engagent au sujet des algues et du plancton pour nourrir le monde en 2050. Ils se sont rencontrés pour la première fois en mars 2017 pour mettre le projet sur pieds pour les élèves et les collectivités locales. En 2050, il y aura environ 10 milliards de personnes sur terre et il est pertinent de se demander se demander comment nous allons toutes ces personnes désormais. L’océan est plein de ressources comme les algues, ou parfois inconnu et invisible comme le plancton. Rempli de protéines et d’oligo-éléments, ils sont intéressants à considérer en termes de nourriture. Nous devons savoir comment les identifier, les observer, car le plancton est microscopique ; comment les classifier, pour comparer les différentes sortes, en fonctions des régions différentes du partenariat, de la mer des Wadden, de la mer d’Irlande ou de l’océan Atlantique. Ensuite, nous devons sélectionner la meilleure algue et le meilleur plancton destinés à la consommation, ceux qui bénéficient à notre santé ; de façon à les intégrer dans notre vie quotidienne, grâce au chefs et cuisiniers. Les élèves et étudiants d’âges différents, et même les adultes vont apprendre de nouvelles façons de se nourrir et vont découvrir l’écosystème marin. Ils vont comprendre pourquoi il est important de le protéger, car il est fragile. Il faut que les gens prennent conscience de cela, pour préserver les ressources et développer les usages du plancton et des algues, en lien avec l’océan.

 

Les élèves de l’année de transition précédents de notre école avaient pris part à ce projet Erasmus et nous en ont parlé. Ils sont allés en France l’année dernière, puis les élèves français sont venus en Irlande. Quand ils nous ont dit que ça avait été une très bonne et agréable expérience, nous avions vraiment hâte de prendre part au projet. Nous étions très intéressés par le fait de voyager aux Pays-Bas, car aucun d’entre nous n’y était déjà allé.

 

Les quatorze d’entre nous avons dû remplir un profil personnel, en parlant de nos centres d’intérêts, nos passe-temps et en incluant le nom de notre école, notre âge, notre famille et ce que nous voulions faire plus tard. Nous devions avoir fini ces présentations pour le 5 octobre.

 

Pendant nos recherches cette année, nous espérons réaliser les recettes qui avaient été créées par les élèves de l’année dernière, et explorer les autres usages possibles des algues.

 

 

Utilisations des algues :

  • Les algues ramassées sont utilisées de beaucoup de façons différentes. La plus évidente st en tant que source de nourriture.
  • La culture des algues, ou mariculture est un gros business en Chine, au Japon et en Corée.
  • L’alginate (obtenu à partir d’algues brunes)
  • Le carraghénane (obtenu à partir d’algues rouges)
  • Ces composés sont utilisés comme stabilisants et émulsifiants
    • crème glacée, fromage et garniture
    • shampooing, mousse à raser et cosmétiques
    • plastiques et pesticides

 

Laisser un commentaire